Chikagai, la ville souterraine... Index du Forum
Chikagai, la ville souterraine... Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Demeure d'Oni Yami
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chikagai, la ville souterraine... Index du Forum -> La ville souterraine, quartier Sud -> Les rues obscures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oni Yami
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/04/2007 17:12:05    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami Répondre en citant

( Shocked Je t'avais pas rép ? Par tous les dieux, je suis MEGA désoooooooo snif )

C'était un duel qui les opposait, comme s'ils étaient tous les deux de grands incubes... Lui était tout jeune et Rose était de race hybride mais il était sûr que les grands maîtres n'avaient pas fait mieux lors de leur première nuit à la découverte de leur sexualité débridée. Il avait encore et toujours envie du corps de l'autre, le désirant ardemment tout en voulant compliquer un peu le jeu, y mettre un certain piquant... Il le regardait fixement, les yeux à demi-clos mais ne perdant rien du spectacle au-dessus de lui, comme une menace mais dont il brûlait de sentir la peau. Il allait céder...

" Tu penses pouvoir si facilement me percer à jour ?"

Oui, il l'avait percé dans son plan mais il ne pouvait pas lui donner la satisfaction de ne pas savoir un minimum se contrôler, même si cette proximité le rendait totalement fou, même si ses lèvres pleines l'obsédaient à un point tel qu'il pourrait en hurler. Souriant, il le repoussa pour se mettre sur le dos, l'air de dire que ça ne l'affectait pas mais tout émoustillé par le contact même éphémère de sa peau si laiteuse... Il saissit une mèche rousse entre ses doigts.

" La table m'a fait mal au dos... Masse-moi..."

C'était pas vrai mais bon ! Il fallait bien qu'il détourne la conversation pour pouvoir lui résister. Il ne répondit pas à la question de savoir s'il serait capable de jouer le jeu jusqu'au bout.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/04/2007 17:12:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rose Écarlate
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/04/2007 23:08:12    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami Répondre en citant

[ pas de problème ^^ mais ne recommencez pas hein ? Wink sinon Rose va faire la grève XD - Faire la grève! Jamais plutôt mourir! - shuuut! Tu gâches le fun! XD ]

Rose resta ainsi au-dessus du corps du démon l'observant, s'amusant à reconnaître ainsi la monter du désir, la violence du refus de succomber et puis finalement sa réplique qui se voulait forte, pour le voir le repoussé comme un enfant à qui on offre un cadeau mais qui boudeur refuse physiquement l'objet. Il s'éloigna donc symbolisant l'acceptation de ce geste, assez pour qu'il s'éloigne et cherche même à le laisser ainsi seul dans son grand lit de draperies, de soieries, de coussins.

Seulement avec un sourire il le sentit alors prendre ses cheveux entre ses doigts. Ses cheveux avait été un de ses points forts pour séduire ses proies, fier de son anatomie il laissa son maître jouer avec lui avait de l'entendre s'adresser à lui dédaigneusement. Pas vulgairement, non, son maître était au-dessus de cela, mais il se montra au-dessus de cela avec une indifférence à faire froid dans le dos. Un délice, rien de moins, un dessert, à peine sucré à la première bouchée, mais dont il était sur qu'il se réveillerait tout autre après coup.


- Mais bien sur maître, cela sera un plaisir de manipuler votre corps ...

Puis ce démon se détourna de lui pour s'étendre lui laissant libre accès à son dos, à ses fesses blanche. Avec un sourire que cette jeunesse ne pouvait voir, il revint sur lui et se plaçant de part et d'autre de ses jambes, ainsi à genoux, il pouvait à loisir contempler le corps qu'il avait prit qu'il avait dominé et qu'il pouvait à loisir continué. Il se pencha lentement sur le dos de ce dernier, posant finalement ses grandes mains chaude sur les épaules du jeune mâle ramenant ensuite la pression de ses doigts vers la paume de ses mains. Il approcha son visage de la nuque du démon souffle chaud, avant de glisser sa bouche vers son oreille. Mais il ne dit pas un mot, ne souffla même pas volontairement sur celle-ci. Massant doucement les épaules de son maître, pour ensuite glisser sur ses omoplates qu'il pris possession de la même manière, ajustant la pression de ses mains sur son corps pour détendre les muscles tout en profitant de la situation pour caresser le corps qu'on lui offrait.

Comme toujours cela ne laissait pas indifférent l'hybride parfait, le mélange d'incube, de beauté céleste avec un côté humain qui permettait de s'adapter à ses clients, aux situations et de filtré les créatures démoniaque et angélique en un corps. Aussi toucher le corps d'un autre lui plaisait grandement et il devait faire très attention à ce que son propre corps ne le trahisse pas, laissant ainsi le doute insinué dans l'esprit de l'apprenti à savoir si il était capable de jouer dans la cours des grands et de pervertir d'avantage les gens avec qui il était contact, c'était un défi, un duel entre eux, qui entre le jeune ou le vieux gagnerait et dominerait l'autre. Prenant son temps et tout son savoir pour bien toucher chaque zone pressant ses paumes et ses doigts dans la chaire tendre jusqu'à descendre toujours plus bas, creusant le corps presque majeur de la créature sous lui. D'abord le centre du dos, suivant la colonne vertébrale jusqu'à la naissance des fesses, mais les dédaigna volontairement pour s'attaquer ensuite à sa taille, s'y attardant longuement avant de remonter l'extérieur du corps.
Revenir en haut
Oni Yami
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/04/2007 08:29:03    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami Répondre en citant

(promi youpi )

Le jeune démon manqua se redresser quand il le vit sur le point de partir mais ce n’était pas la bonne solution, que du contraire ! S’il se levait pour le rattraper comme un gosse qui veut se faire pardonner une dispute, il ne voulait même pas penser au pouvoir que ça donnerait à Rose sur lui. De toute façon, vu qu’il n’était pas fidèle, au mieux pour Rose, il se débrouillerait seul ou au pire, il sortirait choisir une proie. Il ne ramperait pas pour posséder le corps d’autrui… Il y avait toujours des solutions bien qu’il préfère grandement se presser contre le corps chaud de son gigolo personnel.

Il était frustré et passait son envie sur cette mèche qu’il lisait entre ses doigts, d’un rouge tendre, comme une coulée de lave sanguine. Oni avait deux natures à la fois : celle du sulfureux incube et celle du démon de glace qui lui permettait de garder un contrôle relatif et de dérober son impatience sous un masque d’indifférence polie. Jamais rien n’était acquis quand ça le concernait.


"Ton choix des mots m’étonnera toujours."

Et pourtant, le verbe convenait tout à fait, c’était très bien choisi et ça lui tira même un sourire alors qu’il sentait son serviteur prendre place au-dessus de lui. Il est à noter que sa première pensée fut qu’il sentirait immédiatement le moindre redressement de la part de son masseur personnel. Il gémit de contentement, sentant les doigts apporter un bien être certain aux muscle dépendants des vertèbre cervicale mais il ne put empêcher un frisson insidieux lorsqu’il sentit le souffle chaud de son amant sur sa nuque. Le problème, c’est que rien ne vint après.

"Tu masses pas mal."

Pourquoi ces mots aussi vides de sens que d’utilité ? Mais tout simplement pour se concentrer sur autre chose que les mains qui rallumaient le feu en lui. Jamais il n’avouerait qu’il se consummait à un tel point pour juste trois caresses. C’était lui-même qui s’était mis au supplice, qui avait ardemment souhaité cette suave torture. Maintenant, il ne pouvait que lutter contre les mains agiles de son bourreau.
Revenir en haut
Rose Écarlate
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 25/04/2007 16:12:36    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami Répondre en citant

Rose pouvait se douté qu'il ranimait la flamme dans le corps du démon de glace, mais il ne pouvait en connaître exactement la profondeur, et d'ailleurs mieux valait pas si il voulait bien jouer le jeu qu'il lui avait demandé. Il continua donc son massage d'épaule, de nuque, de dos, de flans pour toujours être plus tendre, plus ferme dans ses gestes pour rendre la torture encore plus personnelle et douloureuse pour la personne étendu sous lui. Après avoir parcourut toute la peau au-dessus de la ceinture, il alla masser de cette même façon chacun de ses bras jusqu'à son poignet et sa main, même ses doigts, pour détendre tous les muscles le rendant ainsi encore plus difficile pour le parfait démon de se rebeller contre lui. Après avoir fait avec lenteur le tout, il ramena ses mains vers la colonne vertébrale et la descendit de nouveau jusqu'au creux de son dos, mais au lieu de remonter encore, il commença à masser son bassin, puis le haut de ses fesses, avant de faire de même avec la chaire tendre de cette partie de son corps. Caressant avec fermeté pour détendre tout le corps de son maître avec délice. C'était une domination intéressante que de pouvoir ainsi manipuler le corps d'un autre.

Il avait descendit son souffle de son cou et de sa nuque sur son dos, continuant de souffler délicieusement sur sa peau sensible pour ainsi avoir une meilleur prise sur le reste de son corps. Il faut dire que jouer ainsi avec son maître était très excitant et Rose devait faire une jolie contorsion pour que cela ne paraisse pas et que son maître ne se doute de rien. Il n'allait quand même dire qu'il était déjà prêt à faire autre chose. Il allait le masser complètement de ce côté-ci, jusqu'à ses orteils et si là, le démon ne voulait pas encore succomber, il le tournerai pour recommencer encore, jusqu'à ce que ce dernier jouisse d'un simple massage qui n'avait rien de sexuelle, ou peut-être tout également, selon les point de vu. Ainsi le prostitué continua de masser le corps sous lui, prenant en main les chaires tendre et délicate de l'incube, caressant ses fesses avec une neutralité proche de la possessivité soumisse. Après tout, il les avait malmené sur la table de bois, aussi il se devait de se faire pardonner.

Il s'attarda aussi longuement que possible puis continua de descendre pour masser cette fois l'intérieur de ses cuisses, puis la peau de ses jambes, alors qu'il continuait de descendre, son souffle allant désormais torturé la chaire fraîchement pétrie. Il aimait ce jeu, cette lutte entre eux, qui succomberait en premier. Rose ne pensa pas qu'il pourrait ainsi se montrer faible, depuis beaucoup de trop de décennie il jouait ainsi la séduction sans jamais tomber amoureux de lui-même. Se détachant ainsi de ce qu'il faisait n'était plus qu'un donneur qui assouvissait les passion des autres. De toute façon, il avait déjà laisser aller à sa pulsion, il avait pris le corps de son maître, il l'avait baiser dans la cuisine et il avait pu jouir de réveiller l'incube qui dormait dans le glacier qu'il était alors. Avec un sourire, il se dit que jamais plus ce dernier ne pourrait lui parler d'abstinence... Il avait gagné!
Revenir en haut
Oni Yami
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 30/04/2007 20:22:44    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami Répondre en citant

(déso, je manque cruellement de temps pour le moment)

Oni se perdait dans cet océan de sensation dont les abysses étaient effrayant de profondeur… Il ne vivait plus que par les doigts qui le touchaient délicatement, essayant d’y survivre sans y succomber ou du moins pas tout de suite mais le feu qui brûlait en lui prenait des proportions difficilement mesura. Il savait désormais qu’il cèderait le premier et pourtant, il était trop fier que pour l’admettre. Rose avait un pouvoir plus que certains sur lui et il aurait du mal à s’en séparer quand le moment en serait venu parce qu’il ne doutait pas qu’il ne pourrait rester longtemps dans une telle situation. Ca allait le rendre fou de demeurer au côté de quelqu’un comme ce gigolo par trop talentueux et manipulateur.

Pour la première fois de sa vie, il subissait un massage complet, s’étonnant même qu’on puisse ainsi prendre soin de ses doigts fins. Il sentait sa maîtrise de soi s’envoler toujours plus haut, toujours plus loin de cette scène mais sa conscience était bien là et c’était elle qui maintenait en un morceau ce qui lui servait de volonté. Rien n’était épargné et à nouveau, un frisson lui échappa alors que sa colonne subissait à nouveau le joug de ses mains souples qui s’en prirent ensuite à son bassin puis à ses fesses qu’il ignorait être aussi sensible. Il savait que l’autre devait jouir du pouvoir ainsi acquis sur sa personne et tôt ou tard, il faudrait qu’il le démente, qu’il lui prouve le contraire… Qu’il domine à son tour. Après, et seulement après, il pourrait le laisser partir avec le cœur tranquille.

Torture supplémentaire que lui joua son musicien préféré à savoir de faire voyager son souffle frais sur sa peau si sensible et bien trop chaude à son propre avis. Il agrippa un bout de draps entre ses dents, le malmenant discrètement pour se laisser aller à souhaiter pouvoir lui rendre la pareille au centuple. Le pire était qu’il ne sentait rien qui puisse indiquer une quelconque excitation de son animal de compagnie mais l’incube n’était pas dupe : il était physiquement impossible que l’autre puisse ne rien ressentir et un trouble de ses mains viendrait le trahir tôt ou tard. Lui sentait bien, caché dans l’écarlate de ses draps, un besoin vital de rapidement passer à autre chose de plus conséquent et surtout avec ses mains juste là…

Et il sut qu’il allait bondir parce que justement les doigts assurés de son amant étaient en train de s’amuser à l’intérieur de ses cuisses, à quelques centimètres à peine de ce qui allait immanquablement le trahir par sa texture même… Peut-être que dans quelques années, il aurait le détachement suffisant que pour rester indifférent à un tel agissement mais l’expérience était justement ce qu’il n’avait pas ! Alors, non, il ne put faire autrement que céder. Ses ailes jaillirent à nouveau d’un seul coup, tirant le roux à lui pour le coucher contre son corps enfiévré qui n’eut de cesse de l’emprisonner dans son étreinte et il put voir avec satisfaction que l’autre n’était pas aussi frigide qu’il voulait bien le faire croire. Il laissa son souffle jouer su son cou puis murmura suavement quelques mots à son oreille.


‘’ A ton tour d’être mien !’’

(j'espère que c'est pas trop nul XD )))
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/04/2018 17:07:46    Sujet du message: Demeure d'Oni Yami

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chikagai, la ville souterraine... Index du Forum -> La ville souterraine, quartier Sud -> Les rues obscures Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com